L’effet zeigarnik, comment s’en servir pour améliorer sa productivité et réduire sa charge mentale

❤️ Bienvenue dans le monde des Farpaites 🥳 ! Si tu es nouvelle ici, tu voudras sans doute découvrir ma méthode unique pour planifier ta semaine comme une pro de l’organisation ✨ Je t’offre les 5 étapes de ma méthode de planification le tout sous la forme d’un livre numérique de 18 pages. Clique ici pour télécharger ta méthode pas à pas GRATUITEMENT.🎁

✨Et si tu souhaites aller plus , je t’offre également ma méthode pour trier tes papiers administratifs facilement.

Ah, l’effet Zeigarnik, un petit bijou de la psychologie qui peut vraiment éclairer le chemin vers une meilleure organisation ! Alors, voici le scoop : l’effet Zeigarnik, nommé d’après la psychologue russe Bluma Zeigarnik, fait référence à notre tendance naturelle à se souvenir des tâches inachevées plus que des tâches terminées. T’est-il déjà arrivée de rester en haleine à la fin d’un épisode de série, avide de savoir ce qui se passera ensuite ? Eh bien, voilà exactement l’effet Zeigarnik. Ça te dit d’en savoir plus?

1) Comment les tâches inachevées captent notre attention et impactent notre productivité

L’effet Zeigarnik, découvert par la psychologue russe Bluma Zeigarnik dans les années 1920, fait référence à notre tendance naturelle à se souvenir plus facilement des tâches inachevées que des tâches terminées. Plus précisément, lorsque nous sommes interrompus dans l’accomplissement d’une tâche ou lorsque nous la laissons inachevée, notre cerveau semble enregistrer cette tâche de manière plus persistante et plus vive que les tâches que nous avons terminées avec succès.

L’expérience de Bluma Zeigarnik, réalisée après une découverte de Kurt Lewin, son mentor, visait à étudier l’impact de l’inachèvement des tâches sur la mémoire et l’attention des enfants. Pour ce faire, Zeigarnik a demandé à un groupe d’enfants de réaliser une série de vingt petites tâches en une journée, comprenant des activités telles que modeler des animaux, enfiler des perles et assembler des puzzles.

La particularité de cette expérience résidait dans le fait que la moitié du groupe été amené à réaliser leurs activités tranquillement les unes à la suite des autres. Tandis que l’autre groupe était interrompu dans ces activités pour passer à une autre. Après l’expérience, les participants étaient invités à se souvenir de toutes les tâches qu’ils avaient réalisées. Les résultats ont révélé que les enfants des deux groupes citaient les tâches inachevées environ deux fois plus souvent que les tâches terminées, suggérant ainsi que l’inachèvement d’une activité suscite une tension durable dans l’organisme, dont le souvenir est plus prononcé.

2) Le fonctionnement physiologique de l'effet Zeigarnik

L’effet Zeigarnik repose sur le concept de tension cognitive, où notre cerveau reste activement engagé dans la résolution des tâches inachevées jusqu’à ce qu’elles soient complétées ou abandonnées (une sorte de file d’attente dans notre mémoire de travail).

Ce processus est soutenu par l’activation de régions cérébrales impliquées dans la mémoire à court terme, telles que le cortex préfrontal dorsolatéral et le cortex cingulaire antérieur. Ces régions restent activées tant que la tâche reste inachevée, créant ainsi un état de vigilance cognitive qui nous pousse à y retourner pour la compléter.

Sur le plan comportemental, l’effet Zeigarnik peut se manifester par une préoccupation persistante à propos des tâches inachevées, une tendance à revenir mentalement sur ces tâches et une motivation accrue à les terminer.

Voici 5 exemples pour illustrer cet effet :

  1. Les cliffhangers à la fin d’un épisode de série télévisée : Lorsque nous regardons une série télévisée et qu’un épisode se termine par un suspense ou une intrigue non résolue, nous sommes souvent impatients de connaître la suite. Cette tension nous pousse à continuer à regarder le prochain épisode pour découvrir ce qui se passe ensuite.
  2. Consulter ses e-mails pendant le week-end : Lorsque nous consultons nos e-mails pendant le week-end et que nous voyons un message important ou une tâche à effectuer, cela crée une tension cognitive. Même si nous ne pouvons pas immédiatement répondre ou agir, cette tâche reste dans notre esprit jusqu’à ce que nous puissions nous en occuper.
  3. Se réveiller dans la nuit avec une idée en tête : Il peut arriver que nous nous réveillions au milieu de la nuit avec une idée ou une préoccupation en tête. Cette pensée peut tourner en boucle dans notre esprit, nous empêchant de retourner facilement au sommeil.
  4. Laisser une tâche inachevée au travail : Lorsque nous quittons le travail avec une tâche inachevée. Nous avons tendance à penser à cette tâche même en dehors des heures de travail, ce qui peut nous pousser à y penser constamment jusqu’à ce qu’elle soit complétée.
  5. Oublier de répondre à un message ou un appel important : Lorsque nous oublions de répondre à un message ou un appel important, celui-ci peut nous revenir en tête inlassablement jusqu’à ce que nous y répondions ou que nous prenions des mesures pour y remédier.

L’avantage de cet effet, c’est qu’il va te pousser à l’action pour mettre fin à cette tension cognitive. C’est donc un super outil à utiliser pour défier la procrastination et passer à l’action. Mais si tu restes dans ce jeu de tension en permanence attention à toi…

3) Les effets néfastes de l'effet Zeigarnik

Tu l’auras compris, si tu ne fais rien pour maîtriser cet effet, tu vas déclencher une crise aigüe de charge mentale. Je te présente 5 exemples de contrepartie de cet effet: 

  • Augmentation de la charge mentale: La préoccupation constante à propos des tâches en suspens peut nous distraire et diminuer notre capacité à nous concentrer sur d’autres activités.
  • Stress et anxiété accrus : La sensation d’inachèvement peut générer une tension émotionnelle, nous laissant constamment à la recherche de résolution.
  • Impact sur le sommeil et le repos : Le stress et l’anxiété associés à ces pensées peuvent également entraîner des difficultés à s’endormir ou des réveils nocturnes.
  • Diminution de la satisfaction et du bien-être général : Le sentiment de ne jamais terminer ce que nous avons commencé peut miner notre confiance en nous et notre estime de soi.
  • Impact sur les relations interpersonnelles : Le stress et l’anxiété associés peuvent également affecter nos interactions sociales, en nous rendant plus irritables ou distraits.

Tu t’es peut-être reconnue dans certains points. L’idée ici, c’est bien sûr de sortir de cela et d’utiliser l’effet Zeigarnik comme un outil de productivité. Je te présente 6 stratégies à mettre en place pour y arriver.

4) Comment exploiter l'effet Zeigarnik pour améliorer ta productivité ?

Pour tirer profit de l’effet Zeigarnik et transformer les tâches inachevées en moteur de productivité, voici quelques méthodes et conseils pratiques :

  1. Définis tes objectifs :
    • Identifie clairement ce que tu veux accomplir. Établir des objectifs clairs et motivants est la première étape essentielle.
    • Tu peux t’inspirer de mon défi pour commencer à courir et à mettre en place des routines ici. J’en parle dans le podcast.
  2. Utilise la méthode des petits pas :
    • Décompose tes objectifs en étapes réalisables et concrètes.
    • Pose la première action dans les 48 heures suivant la fixation de ton objectif.
    • Commence par la plus petite et la plus facile des actions pour te mettre en mouvement.
  3. Évite le multitâche et réduis le nombre de tâches :
    • Limite-toi à une ou deux priorités par jour.
    • Pratique la philosophie du « slow » en te concentrant pleinement sur une tâche à la fois.
  4. Utilise la technique Pomodoro :
    • Travaille par intervalles de temps définis suivis de courtes pauses.
    • Cette méthode structurée te permet de rester concentré tout en préservant ton énergie. Découvre la méthode pomodoro ici.
  5. Utilise une done list et une to-do list :
    • Garde une liste de ce que tu as accompli (done list) pour te motiver et voir tes progrès.
    • Utilise une to-do list pour planifier tes tâches futures et maintenir ton organisation.
    • Note en fin de journée tes avancées (ta done list) et surtout toutes les tâches en cours ou à faire pour vider ton cerveau. Pour aller plus loin sur la planification de ta semaine, regarde cet article.
  6. Célèbre tes réussites :
    • Récompense-toi pour avoir atteint des étapes importantes ou terminé des tâches cruciales.
    • Cela renforcera ta motivation intrinsèque et te donnera l’élan nécessaire pour continuer à avancer.

 Je te conseille vraiment conserver tes avancées puisqu’on a toutes cette tendance à oublier tout le chemin parcouru. De garder cette trace pourra t’aider en cas de dévalorisation ou tout simplement en cas hamster dans sa roue !

En Conclusion

L’effet Zeigarnik offre un éclairage précieux sur la façon dont notre cerveau gère les tâches inachevées, impactant ainsi notre productivité et notre bien-être mental en cas de crise aigüe. En comprenant les mécanismes de cet effet et en mettant en pratique les conseils fournis, tu peux transformer les tâches inachevées en moteur de productivité plutôt qu’en source de stress.

Garde en tête que plus tu te fixes sur ce qui reste à faire, plus tu risques de te démoraliser et de perdre confiance. C’est pourquoi il est primordial de noter tes progrès pour te rappeler tout ce que tu as accompli, et de célébrer chaque petite victoire. Alors, pourquoi attendre ? Passe à l’action avec un objectif motivant et mets en œuvre ces conseils pour libérer ton esprit et booster ta productivité !

Maintenant c’est à toi de passer à l’action !

  1.  Merci d’avoir lu mon article sur comment passer de la motivation à l’action. Et maintenant, si cet article t’a aidé, je te remercie de prendre 3 secondes pour le partager à ton entourage en cliquant sur les boutons ci-dessous).
  2. Tu peux également rejoindre la newsletter  et accéder à d’autres conseils et expériences. Et aussi télécharger tes cadeaux juste en dessous des boutons de partage!
Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Telegram
Email

👍 Les liens vers d’autres épisodes pour aller plus loin :

📕Les livres cités pendant l’épisode:

📲Suivez-nous sur les réseaux :

👀 Où retrouver Isma Belkessam : son mantra « la vie est un miracle ».

  • LinkedIn : https://fr.linkedin.com/in/isma-belkessam-42959146

🤸‍♂️ Où retrouver Christelle ?

✍️ Où retrouver Sylvain ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut

Toi aussi tu souhaites devenir une femme organisée, confiante et sereine...

Rejoins la communauté des farpaites et reçois chaque semaine mes meilleures stratégies en organisation et productivité. Uniquement des techniques que j’ai testé moi-même et validé. Et promis pas de spam, j’ai moi-même horreur de ça.

Joins le club des farpaites organisées

Chaque semaine, respire ta dose d’organisation pour booster ta confiance et cultiver la sérénité (stratégies, astuces, anecdotes, découvertes, actualités, et pleins de surprises).