Qu'est-ce que l'essentialisme?

En résumé...

En 2014, Greg McKeown écrit un livre sur l’essentialisme. Sur comment se focaliser sur l’essentiel dans sa vie, pour être pleinement heureux, totalement efficace, et ne pas vivre une vie qui ne nous correspond pas. Découverte de ce livre passionnant en compagnie de Christelle et Sylvain.

1. Essentialiste vs Non Essentialiste

Faire moins mais mieux

Dans ce livre, Greg McKeown distingue deux types d’individus:

  1. Les Non essentialistes. Les personnes qui trouvent tout important. Qui essayent de trouver du temps pour tout faire. Pour chercher à faire plaisir à tout le monde. Ils ont l’impression de vivre dans une pelote de laine emmêlée. Ils ont du mal à vivre le moment présent. Ils sont plus focalisés sur la destination qu’à prendre du plaisir sur le chemin.
  2. Les Essentialistes
    Les essentialistes arrivent à dire « non » à 90% des choses qu’on leur propose. Ils ne se focalisent que sur ce qui est important. Important selon ce qu’ils ont pris le temps et le soin de déterminer. Ils savent où ils vont. Ils font des choix en conscience. Ils sont plus focalisés sur la beauté du chemin que la grandeur à destination.

    Dis comme ça, on aimerait tous devenir essentialistes et vivre une vie qui nous ressemble pleinement. Alors pourquoi devons-nous un jour non essentialiste ? Pour le comprendre, explorons, par exemple, le paradoxe du succès.

2. Le paradoxe du succès

Le paradoxe du succès évoque le cercle vicieux que peut entrainer un succès si on ne fait pas attention.

Quand on a un succès, que l’on devient une personne de confiance, on peut recevoir plus de sollicitations et on peut nous octroyer plus de responsabilités. Cela peut entrainer un début de frénésie de vie, où on n’arrive pas à dire « non », et ce de peur de décevoir. On fait beaucoup de choses. Trop de choses. On se laisse submerger par le non essentiel. Et à force d’être débordé, on finit par décevoir. Par avoir des regrets. Par vivre une existence qui ne nous ressemble pas pleinement.

Il est donc important, en cas de succès, de savoir dire  « non ». « Non » à certaines sollicitations. Et « non » à certains projets qu’on nous propose, pour bien rester fidèle à nous même et à nos valeurs.

3. Pour devenir essentialiste : ranger « l’armoire de sa vie »

Pour devenir essentialiste, l’auteur nous invite notamment à ranger « l’armoire de sa vie ». Cette armoire qui est remplie de pleins de choses, comme de vêtements, dont certains qu’on n’a jamais portés (il y a même parfois encore l’étiquette dessus avec le prix !).

Greg McKeown nous invite à faire du vide dans notre vie, comme on fait le vide dans une armoire. Faire le vide n’est pas une activité anodine. Sans méthode, on ne sait pas par où commencer, ni comment faire pour que le vide soit durable ensuite dans notre existence. Combien de personnes font du vide, pour ensuite racheter des objets pour combler ce vide à nouveau !

Ce vide à créer entraine une rencontre avec nous-même. C’est l’heure des choix. Et pour effectuer ces choix, l’auteur nous conseille de suivre 3 étapes :

  1.  Examiner
  2. Eliminer
  3. Réaliser

4. Examiner (les différentes possibilités)

Pour examiner les options qui se proposent à nous, Greg McKeown nous invite à identifier les critères indispensables pour effectuer notre sélection. Et ensuite à noter les options potentielles sur la base de ces critères.

Une fois les notes établies, vous aurez des options notées en général de 9 à 10 sur 10. D’autres de 6 à 8 sur 10. D’autres moins de 6 sur 10.

L’auteur nous invite à nous concentrer que sur le 9 et 10 sur 10. A ne choisir que l’excellence. Et à ne rien prendre, si l’excellence n’est pas encore disponible.

5. Eliminer (le non essentiel)

Une fois le choix effectué, il est important de rendre concret ce choix, en se débarrassant des projets, des relations non essentielles qui nous détournent de ce qui nous rend heureux.

Et il est intéressant de noter, que l’envie de côtoyer l’excellence pour nous peut nous stimuler à développer le meilleur de nous, pour que les relations que nous jugeons de 9 à10/10, selon nos critères, trouvent que nous aussi nous représentons le 9 à10/10, pour eux, selon leurs propres critères.

6. Réaliser (dérouler le plan)

Pour toujours et encore simplifier sa vie, il est intéressant de continuer à agir selon une méthode (selon les douze lois de la productivité par exemple). Et aussi ne pas hésiter à se faire accompagner par une professionnelle de confiance, et pétillante, comme Christelle !

Conclusion

Pour aller à l’essentiel dans sa vie, il est important de faire des choix. Le livre « L’essentialisme » nous propose des moyens d’effectuer ces choix en conscience. Dans ce processus, être accompagné par une professionnelle comme Christelle peut s’avérer super aidant. Alors : n’hésitez pas !

Et dites nous en commentaire si vous êtes plutôt essentialiste ou non et ce que vous allez mettre en place comme nouvelle action essentialiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut

Toi aussi tu souhaites devenir une femme organisée, confiante et sereine...

Rejoins la communauté des farpaites et reçois chaque semaine mes meilleures stratégies en organisation et productivité. Uniquement des techniques que j’ai testé moi-même et validé. Et promis pas de spam, j’ai moi-même horreur de ça.

Joins le club des farpaites organisées

Chaque semaine, respire ta dose d’organisation pour booster ta confiance et cultiver la sérénité (stratégies, astuces, anecdotes, découvertes, actualités, et pleins de surprises).