L'autre est un miroir
Interview Des farpaites 2022

En résumé...

Cet épisode spécial farpaites autour du concept… « l’ autre est un miroir »… est l’occasion de prendre conscience de l’importance de l’aide que les autres peuvent nous apporter au quotidien. Une aide, dans l’identification de ressources en nous qu’on ne soupçonnait même pas. Une aide, pour nous tirer vers le haut, quand l’autre, riche de son expérience et de son expertise, peut immédiatement éclairer les questions et les doutes que nous avons en tête. Une aide, pour venir nous parler d’une part en nous, que nous avions moins en conscience, et que nous pouvons soudainement avoir envie de rencontrer et d’explorer. Pour plus de complexité, de subtilité. Une plus grande sensation d’unité. En nous et à l’extérieur de nous.

1. Décrire une farpaite qui nous inspire par un nom d’animal

Élise Vitard Cécile Minaud Valentine Baratelli Léa Argeliès Camille Amoretti Sandrine Alarcon

Nos farpaites ont été invitées à évoquer une farpaite de leur choix. Et à l’associer à la beauté d’un animal. Ainsi,

  • Élise a vu en Sandrine, une souris.
  • Sandrine nous a parlé de la louve qu’elle a décelée chez Valentine.
  • Pour Valentine, aucun doute, Léa est féline et même une véritable lionne !
  • Pour Léa, Élise est une tortue. Et pas n’importe quelle tortue. La tortue de Kung Fu Panda !
  • Pour Cécile, Camille est un écureuil des plus espiègles.
  • Et pour Camille, Cécile n’est rien d’autre qu’un koala, une force tranquille. Elle serait « l’inclusion ». Qu’aucun talent ne soit gâché : la cause de la vie d’Évelyne.

2. Des qualités révélées derrière le choix de chaque animal

Elise a vu en Sandrine une souris. Première raison, Sandrine est la « sorcière verte ». Et immédiatement, Elise a pensé à la fameuse comptine « une souris verte ». Mais ce qu’il lui a mis la souris à l’oreille, si on peut dire, c’est surtout le côté curieux ! Extrêmement curieux que lui inspire Sandrine ! Une personne espiègle, très active : qui fait systématiquement son trou dans la vie.

Si Sandrine a parlé de louve pour Valentine, c’est qu’elle ressent une belle force. Un courage. Un côté féminin très présent, pour défendre les siens, son foyer, sa  famille.

Pour Valentine, Léa dégage une énorme force de lionne. Un côté très indépendant, qu’elle a ressenti autant là, le jour de l’épisode, qu’à l’écoute de l’interview que Christelle avait fait, à l’époque, de la kafteuse !

Alors pourquoi la tortue de Kung fu Panda, pour Élise ? Léa nous détaille toute la sagesse que lui inspire Élise . Une femme, avec un sourire béat collé sur le visage, comme un grand sage. Un grand sage qui sait !

Concernant Camille, si Cécile l’a vu en écureuil, c’est pour son côté très joueur. Espiègle. Dynamique. Qui peut être ici, et ailleurs, en un claquement de doigt, en un clignement d’œil.

Et si Camille a fait de Cécile, un koala, c’est déjà visuellement à la vue de son casque. Un casque qui lui faisait, pour Camille, des belles oreilles de koala. Et si Camille a pensé à cet animal, c’est surtout pour la force tranquille que lui inspire Cécile. Une profonde tranquillité. Une très grande sérénité.

3. Comment les qualités de votre animal vont pouvoir aider les farpaites en 2023 ?

A cette question, immédiatement Élise pense à la patience de la tortue. Elle avance lentement mais surement. De manière efficace et en profondeur. Ainsi, en 2023, Élise a deux grands projets en cours. Deux projets qui ont énormément de sens pour elle. Et elle veut garder le cap en toute sérénité, en pensant à la sagesse et à la sérénité, désormais, de sa tortue.

Léa, la lionne, nous annonce qu’en 2023, elle va chasser du gros gibier ! Et que le plus important pour elle, avec la lionne, c’est que contrairement au lion, la lionne n’est pas seule. Elle vit en groupe. Et la notion de groupe est un gros challenge pour Léa. Elle peut s’ennuyer très rapidement ! Elle a besoin de s’entourer de gens meilleurs qu’elle. Plus expérimentés. Et la bonne nouvelle, c’est que Léa a e enfin trouvé ce groupe. Un groupe aux États-Unis, qui va lui imposer d’être coachée en anglais. D’écrire en anglais. Un sacré et beau challenge qui motive totalement notre lionne au combien déterminée. 

Cécile compte bien puiser dans son koala, une force tranquille inspirante. L’époque, pour Cécile, est à redonner un gros coup de boost, après ces deux années d’inertie ambiante. Cécile a envie d’impulser un renouveau. Et en même temps, par rapport à ce défi, elle se sent extrêmement sereine, par rapport à ses capacités et à ce que l’avenir va lui réserver.

La souris va aider Sandrine à regarder le présent.  A ne plus être autant dans une dynamique d’entrepreneuse. Ce côté de la souris, toujours dans l’action, elle veut le mettre de côté en 2023. Ralentir. Consacrer plus de temps à l’essentiel. Être en zazen comme dans un monastère. Sandrine veut pouvoir accueillir la vie, sans que le mental immédiatement n’intervienne, en triant entre « bien » et « pas bien ».

Pour Valentine, la louve arrive à point nommé. En 2023, sa famille va s’agrandir. Et du haut de sa force et de son courage de louve, elle va protéger ses deux univers forts. Sa famille et son activité professionnelle. Elle va accomplir ce qu’il faut pour que ces univers s’épanouissent, et ainsi être épanouie à son tour.


Pour Camille, l’écureuil est une fantastique invitation à se connecter à sa joie. Et se relier à autant de légèreté et d’espièglerie, et une immense force pour Camille. De même, le côté agile, vivace, adaptable de l’écureuil. Elle qui gère, quotidiennement, 3 casquettes : entrepreneuse, maman,  salarié en CDI :  l’écureuil va l’aider à bien gérer tout ça en même temps !

4. Quand certaines réponses font écho aux farpaites

Élise s’est totalement reconnue dans la réponse de Léa, qui recherche systématiquement des gens plus experts qu’elle dans un domaine donné. Élise a besoin d’admirer pour pouvoir tout donner. Élise s’est également reconnue dans les paroles de Sandrine, dans sa volonté de faire des pauses. De ne plus être dans une frénésie d’action.  D’ailleurs dès qu’elle se sent devenir comme un hamster dans sa cage, Élise se répète cette phrase : « Si tu veux te précipiter, alors ralentis !». Et ce ralentissement ne veut pas dire être moins efficace, pour Élise. Bien au contraire !

Cette notion de ralentir, de se respecter, est également très importante pour Cécile. Parfois, on confond non-action et inaction, nous précise-telle. Or la non-action, quand elle se concentre à rétablir un équilibre, notamment entre vie pro et vie perso, est vital !  Cette non-action est une véritable force !

Pour Léa, ce qui la captive, c’est de trouver comment mettre du « et » entre différentes notions apparemment opposées. Par exemple, comment faire des pauses, ne travailler 4 jours par semaine, et pourtant augmenter son chiffre d’affaires !

Pouvoir allier deux notions opposées, ça parle aussi sacrément à Valentine. Enfin remettre de l’efficacité au bon endroit, dans ce qui compte vraiment pour nous.

5. Les astuces des farpaites pour s’accomplir en 2023

Cécile, notre koala, met en avant la notion de « direction », avant même celui, plus connu,  « d’objectifs ». On peut avoir des objectifs qui nous motivent pour 2023 et c’est super ! Mais si nous n’en avons pas, ce n’est pas grave. On peut juste avancer, mais c’est important de se fixer une direction, comme un mot clef, un mot fort qui nous parle. Se fixer une direction nous permet de ne pas trop nous éparpiller, ensuite, sur le chemin.

Pour Élise, l’équilibre à trouver se situe entre être impliqué et laisser faire en même temps. Relâcher une certaine pression, car tout, au final, ne dépend pas uniquement de moi si j’y réfléchis.

Valentine nous invite à prioriser. Prioriser dans le sens d’identifier ce qui est intéressant pour nous. Ce qui nous anime. Et ensuite, mettre consciencieusement notre énergie là-dedans.

Pour bien commencer cette année 2023, Camille nous partage les vertus de l’approche systémique !  Découper un gros objectif en petits pas successifs à accomplir. Et à chaque petit pas effectué, bien s’autocongratuler ! Cette approche offre le double avantage de gagner en estime de soi et d’avancer concrètement dans ses différents projets.

Sandrine nous invite, elle, à profiter de cette énergie calme de l’hiver, qui nous pose. Nous tranquillise. L’énergie plus forte reviendra plus tard, mais c’est important d’accepter cette période d’hibernation, avec beaucoup de gratitude.

Pour Léa, concernant l’identification de nos objectifs 2023, pour elle, le plus important est de déterminer ce que je veux vivre cette année.

Comment je veux me sentir ?

Ok, laisser les choses venir à moi, mais également agir en posant une intention claire. Par exemple, Léa commence l’année en posant les vacances qu’elle souhaite vivre ! Et également, chaque trimestre, elle détermine les objectifs qu’elle souhaite atteindre. Ensuite, elle s’investit à fond, tout en prenant en compte ses limites physiques et psychiques, quitte à revoir ses objectifs si jamais ses limites sont atteintes.

Cécile tient à rappeler que c’est important de se fixer des objectifs dans le respect de soi. Beaucoup se fixent des objectifs qui ne sont finalement pas leurs propres objectifs, mais les objectifs des autres. La clef est de choisir des objectifs personnels qui ont du sens pour nous.

Christelle, grande amoureuse de jeux, du côté fun, ludique, tient à nous rappeler que nous sommes les propres maitres du jeu. Du jeu de notre vie.  C’est nous qui fixons les règles. Alors, amusons-nous. Et n’ayons pas peur de modifier les règles en fonction de notre niveau d’énergie ! Et faisons en sorte de ressortir gagnante à chaque fois !

6. Une envie collective de partages des farpaites

Suite à cette réunion, les farpaites ont souligné à que point ce moment de convivialité avait renforcé leurs envies de partage. Le partage, c’est vraiment ça qu’inspire le posdcast « Explose le cadre » pour Camille.

Valentine est entièrement d’accord.  Ces moments lui donnent envie d’aller confronter ses idées. De s’enrichir au contact des autres. Tout simplement d’apporter une pierre à l’édifice de chacun. A chaque fois qu’elle écoute un épisode du podcast, Valentine ressort avec le sourire aux lèvres. Elle s’est enrichie de toutes les différences. De toute la diversité humaine. Comprendre le fonctionnement de chacune est une activité passionnante pour Valentine, encore plus, au quotidien, dans son métier de sophrologue, de semeuse de graines !

Suite à cet épisode, Élise repart avec la pêche, avec beaucoup d’énergie. Elle apprécie énormément la bienveillance que Christelle réunit tout autour d’elle. « Ca ne peut faire que du bien ! »  Et Elise a adoré écouter l’épisode de Valentine avant notre session du jour. Ca lui a permis de bien mieux comprendre le métier de sophrologue et d’identifier de nombreux liens avec son activité de coach.

Sandrine a remercié Sylvain pour ses synthèses. Son regard masculin qui fait du bien. Et a fait le constat d’une résonance collective. « On est toutes dans le même bateau ! »

Cécile a également vu un sacré effet miroir chez toutes les participantes.  Chacune lui parlait d’une facette intime d’elle-même.

Sylvain a adoré ce moment de partage. Direction la diversité. Et l’unité. En nous et à l’extérieur de nous.

Explose le Cadre revient très vite, en 2023, avec pleins de nouvelles surprises. Tout pour se simplifier la vie, gagner en confiance et en productivité.

A vous bientôt le déchiffrage subtil des mots, et toute la puissance de l’autostorm !

TIN TIN !!!

A très vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut

Toi aussi tu souhaites devenir une femme organisée, confiante et sereine...

Rejoins la communauté des farpaites et reçois chaque semaine mes meilleures stratégies en organisation et productivité. Uniquement des techniques que j’ai testé moi-même et validé. Et promis pas de spam, j’ai moi-même horreur de ça.

Joins le club des farpaites organisées

Chaque semaine, respire ta dose d’organisation pour booster ta confiance et cultiver la sérénité (stratégies, astuces, anecdotes, découvertes, actualités, et pleins de surprises).